Le CiRQue MiNiMuM

Venez découvrir "Le CiRQue MiNiMuM" !

 

Un spectacle unique où le plus grand dompteur de tous les temps, Olibrius MACADAM, et son assistant Johnny BISCOTT, vont tenter l'exploit d'apprivoiser les émotions les plus féroces !

Le fouet aura-t-il raison des sentiments les plus incontrôlables ?

 

Sous vos yeux ébahis, nos héros vont libérer ces émotions jusque-là solidement enfermées dans leur cage !

 

Mais dompter l'indomptable peut s'avérer périlleux et réserver bien des surprises...

Spectacle pour les petits comme pour les grands, de trois à Jeanne Calment

Présentation du spectacle « Le CiRQue MiNiMuM » :

 

         En tout début de spectacle, le public découvre les deux personnages dans leur quotidien. Lorsque ces derniers se rendent compte de la présence de l’audience, ils cèdent à la panique et transforment en un tour de main leur espace de vie en chapiteau de cirque :

 

c’est le CiRQue MiNiMuM.

 

         Au cours du spectacle, Olibrius Macadam, dompteur ubuesque et fantasque, et son assistant farceur, Johnny Biscott, vont libérer quatre émotions (colère, rire, peur et tristesse). Enfermées dans des cages à oiseaux, elles sont figurées par des ballons de couleurs différentes.

 

         Le spectacle propose donc quatre tableaux qui seront ponctués d’intermèdes musicaux et de chansons.

 

         Bien que quatre émotions soient principalement abordées, les personnages et situations comiques laisseront apparaitre une plus large palette de sentiments et états, que les enfants pourront appréhender, tels que la frustration, la malice, l’impatience, la crainte d’une situation nouvelle, l’indécision, l’espièglerie ou la timidité.

 

         Les deux personnages, l’un infantile, l’autre enfantin, vont tenter maladroitement de « dompter » ces émotions.

Le plus grand dompteur de tous les temps, Olibrius Macadam, aime se promener avec le monstre du Loch Ness sans qu'il tire sur sa laisse.

Rien ne résiste à son fouet. Il dompte tout, les petites comme les gosses bêtes.

Le Yeti lui sert son whisky et le chien des Baskerville lui amène son journal.

La seule chose qui lui arrive à la cheville, c'est sa chaussette.

La première fois que Johnny Biscott a serré la main d'Olibrius Macadam, c'était pour le sortir de ventre d'un tigre du Bengale.

Reconnaissant, le dompteur l'a immédiatement engagé en tant qu'assistant.

Toujours accompagné de sa guitare et de sa bienveillance, il est le garant du succès de leurs aventures extraordinaires.

 

© 2015 par JB. Aucun dompteur n'a été maltraité lors de l'élaboration de ce site.
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now